Syndicat national des activités physiques et sportives

1er Syndicat chez les Personnels Techniques et Pédagogiques Sport

La DGRH nous a dit qu’il sera fait appel à la liste complémentaire du concours PS pour pourvoir les postes encore vacants. 
 
Mais les recteurs n’informent pas forcément avec précision la DGRH des postes qui restent vacants dans leur service (ou qui le deviennent suite aux départs en retraite ou en mutation). A cause de cela, les mutations et les recrutements sur liste principale (25 CAS) n’ont pas permis d’occuper tous les postes vacants. Il en reste un certain nombre. 
La bonne solution consiste à utiliser la liste complémentaire, mais elle n’est pas très étoffée (10 CAS seulement). Et avant cela, il y a aussi les quelques détachements entrants. 
 
Beaucoup de postes ont déjà été republiés sur la PEP depuis fin juin. Peut-être une quinzaine de postes de CTS et une dizaine en CREPS. Cela démontre à quel point les mutations et les concours ont eu lieu sans avoir une vision réelle des postes disponibles/occupés. Il y a de fortes probabilités pour qu’il y ait aussi quelques postes de CAS encore vacants (d’autant plus que les collègues qui muteront sur les postes CTS et Formateurs publiés cet été vont libérer leur poste, parfois des CAS, créant ainsi un nouvel appel d’air).
Selon nos estimations, nous devrions faire appel à une bonne partie de la liste complémentaire de CAS externe. Mais nous n’avons pas de données précises.
 
Toutefois, il faut être très vigilants localement : si les recteurs n’informent pas la DGRH que des postes sont vacants, ils mettront dessus des contractuels, des PEPS en affectation, ou les transformeront en postes de CEPJ voire d’IJS. On a malheureusement de nombreux exemples. Si vous rencontrez ce genre de situation, dites à vos hiérarchies qu’il existe une liste complémentaire de PS CAS qui ne demande qu’à être mobilisée. Et faites-nous remonter l’info, s'il vous plait !
 
Concernant les CTS, le concours est indépendant pour chaque discipline. Et le CGOCTS a pu suivre les effectifs avec plus de précision que la DGRH pour les CAS. Donc il n’est fait appel à la liste complémentaire que si le lauréat de la liste principale refuse (c’est le cas sur au moins 1 discipline, mais il y en aura très peu). 
 
Sur le concours SHN, il n’est pas prévu de faire appel à la liste complémentaire. 
 
Il faut s’attendre à ce qu’il y ait encore pas mal de mouvements à l’automne : fin du transfert du HN vers les CREPS et réorganisations post JO qui vont ouvrir des postes, créer des appels d’air, et forcer certains à trouver un nouveau point de chute.
 
L’important c’est que tous les postes PTP sport soit dévolus et occupés par des PTP sports : pas de transformations de postes, utilisation de la liste complémentaire au maximum, pas de PEPS (ou autres) sur des postes JS sans détachement dans un corps JS, recours aux contractuels en tout dernier ressort. 
 
C’est ce que nous défendons auprès du ministère. Mais les recteurs ont une fâcheuse tendance à n’en faire qu’à leur tête.
Partagez cette information